Expérience menée dans l’île Del Aire (30 ha) avec une population de 300 lapins.

76 lapins furent capturés et vaccinés en sous cutanée avec 104 doses.

Tous les lapins vaccinés ont été  protégés, (heureusement) plus 50 % des autres, soit 188 au total. (un lapin vacciné à la seringue en a donc vacciné ~ 1,5 autres par contact ou via les puces)

Commentaires

         1/ Capturer (25 %) d’une population de lapins c'est  pas toujours facile .

         2/ La dose vaccinante  est élevée.

         3/ Une densité de 10 lapins ha, c'est plutôt rare en nature, et malgré ce, la transmission n'a pas été très efficace.

        Ces travaux sont encourageants, mais on est encore loin d'une méthode qui va intéresser les sociétés de chasse.

 

Conclusion de l'entreprise Espagnole 

 

Lettre de Dr "..." du 17/12/2004

Dear Dr Commeyras I´m glad to get news from you. Concerning your kind request let me say you that our lab abandon the project because it has been submitted to EMEA and the questions they want to be answer were very difficult to carry on at our level. It was property of the Spanish hunting federation so that they have now the right. Nowadays other company is trying to repeat the experiments with the same recombinant virus that we supply to them in order to try to register the product. Again as far as I know the recombinant works because the trials we did were very promising.

Traduction : Le labo abandonne le projet, en raison du fait que l'agence européenne des médicaments (EMEA) pose des questions trop difficiles. Le labo a donné à la fédération espagnole le recombinant et les droits. Libre à eux d'en faire ce qu'ils veulent.

Il est surprenant de constater que ces travaux sont considérés comme satisfaisants par l'ONCFS et la FNC.